Mali

Mali

OMA : Communiqué des marchés Agricoles du 30 Septembre au 06 Octobre 2021

Post date Monday, 18 October, 2021 - 18:15
Month(s) covered 2021-10, 2021-09
Document Type Meeting Minutes
Content Themes Markets
Sources Other

Cette semaine du 30 septembre au 06 octobre 2021 ressemble sensiblement à la précédente en termes d’évolution des prix sur les marchés céréaliers. En effet, elle se caractérise par la poursuite de la stabilité, parsemée de légères fluctuations de prix par endroits. Ces variations de prix enregistrées sont majoritairement des baisses sur les marchés ruraux et des hausses sur ceux à la consommation. Ainsi durant la semaine, les prix enregistrés sur les marchés à la production sont stables pour 76%, en baisse pour 14% et en hausse pour 10%. S’agissant des marchés de consommation, les prix collectés sont
stables pour 87%, en hausse pour 11% et en baisse pour 3%.
Sur les marchés ruraux, les fluctuations de prix enregistrées cette semaine sont pour la plupart d’amplitudes de 5 F CFA le kilo. S’agissant des variations des prix sur les marchés de consommation, leurs amplitudes sont majoritairement de 25 F CFA le kilo.
Ce dernier mois de la campagne de commercialisation se caractérise par l’arrivée sur les marchés des premières récoltes, notamment celles du riz et du maïs. Cependant, les quantités de ces spéculations arrivant sur les marchés ne sont pas assez significatives pour impacter clairement sur l’évolution des prix en cette période.

Dans le but de soulager la souffrance des populations vulnérables durant cette soudure 2021, des assistances alimentaires de natures et d’origines diverses continuent d’être réalisées à travers le pays. Du côté de l’Etat, il y a eu, depuis le 06 juillet 2021, le lancement de la mise en oeuvre du Plan National de Réponses 2021. Ce plan se poursuit à travers le pays. La composante assistance alimentaire de ce plan a permis d’aider les populations affectées par l’insécurité alimentaire et la pandémie du COVID-19.
Le contexte actuel du marché céréalier se différencie par la poursuite de l’insécurité ayant impacté négativement sur les travaux champêtres et les circuits commerciaux, la baisse de la pluviométrie en certains endroits du pays et l’arrêt précoce des pluies dans d’autres. La conjugaison de tous ces facteurs ne fera qu’augmenter le contraste dans l’évaluation de la campagne agricole à travers le pays en général et dans les différents bassins de production en particulier.
Durant cette semaine du 30 septembre au 06 octobre 2021, les quantités de riz vendues sur les marchés ruraux dans les zones de l’Office du Niger ont augmenté à cause de la poursuite de l’arrivée des nouvelles récoltes sur les marchés et des distributions alimentaires aux populations déplacées internes dont le nombre continue de croitre à cause de l’insécurité. S’agissant des quantités expédiées vers d’autres localités du pays, elles ont également augmenté de +16%. Dans la zone de l’Office du Niger, la prudence doit rester de mise pour les acteurs fréquentant les marchés à la suite de l’insécurité. Depuis la violation, le 03 juillet 2021, de l’accord de cessez-le feu entre les chasseurs Donsos et des groupes armés, les efforts de pacification, initiés par les autorités administratives, religieuses et des belligérants de bonne volonté, ne semblent pas apporter les résultats escomptés pour empêcher la dégénérescence d’une situation qui perturbe les circuits commerciaux et les travaux champêtres.

Download communique_du_30_septembre_au_06_octobre_2021_002.pdf
PDF - 350.65 KB