Mali

Mali

OMA : Communiqué des marchés Agricoles du 05 au 11 Août 2021

Post date Tuesday, 17 August, 2021 - 17:35
Month(s) covered 2021-08
Document Type Periodic Monitoring Report
Content Themes Markets
Sources Other

Malgré que les prix continuent de rester majoritairement stables sur les marchés, cette semaine du 05 au 11 août 2021 se caractérise par une légère augmentation du nombre de prix ascendants enregistrés aussi bien sur les marchés ruraux que sur ceux de consommation. Ainsi la proportion des prix collectés ayant une tendance à la hausse est passée de 31% la semaine dernière à 43% cette semaine sur les marchés ruraux. Il en est de même sur les marchés de consommation, où cette proportion de prix ascendant est passée de 7% la semaine dernière à 11% cette semaine.

Sur les marchés ruraux, les fluctuations de prix enregistrées cette semaine sont globalement de l’ordre de 5 F CFA le kilo. S’agissant des variations des prix sur les marchés de consommation, elles sont approximativement de 25 F CFA le kilo.

Durant cette période d’observation du 05 au 11 août 2021, les quantités de riz locaux vendues sur les marchés ruraux sont restées stables. Cependant les quantités de riz en provenance de la zone de l’Office du Niger pour approvisionner les autres localités du pays ont augmenté cette semaine. Cette situation provient du fait que durant cette semaine sous observation les marchés de la zone de l’Office du Niger sont sortis de la léthargie post festive et les rares détenteurs de stocks ont tendance à les déstocker car il est peu probable que les prix du riz local poursuivent leur ascendance le mois prochain. Un autre facteur non moins important est la prudence qui doit rester de mise pour les acteurs fréquentant ces marchés à la suite de la résurgence de l’insécurité.  Sur les marchés ruraux et de consommation, les rares et faibles variations de prix enregistrés sont surtout des hausses et concernent toutes les céréales locales.

Pour soulager la souffrance des populations vulnérables, des assistances alimentaires de natures et d’origines diverses continuent d’être réalisées à travers le pays. Du côté de l’Etat, il y a eu depuis le 06 juillet 2021, le lancement de la mise en œuvre du Plan National de Réponses 2021. Ce plan se poursuit à travers le pays. La composante assistance alimentaire de ce plan permettra de venir en aide durant la soudure 2021 aux populations affectées par l’insécurité alimentaire et la pandémie du COVID-19.

En cette période de soudure, la demande reste relativement forte à cause des effets combinés de plusieurs facteurs dont entre autres : la poursuite de la gestion parcimonieuse des stocks au niveau des producteurs, l’augmentation de la précarité en relation avec le COVID-19, la persistance de l’insécurité et des conflits communautaires en plusieurs endroits du centre et du nord du pays et enfin la reconstitution en cours du stock national de sécurité.

L’accord de cessez-le feu du 14 mars 2021, sous l’égide du Haut Conseil Islamique entre les chasseurs Donzos et des peuls dans la zone de l’Office du Niger, qui avait jusque-là permis d’améliorer la sécurité dans la zone et d’assurer le fonctionnement normal des circuits commerciaux, a été violé le 03 juillet 2021. Dès lors, des combats sporadiques surviennent entre les belligérants. Les efforts du Gouvernement, des responsables religieux et des belligérants sont toujours en cours pour circonscrire à la dégénérescence de ces échauffourées

Hormis la Guinée où de nouvelles mesures sont prises pour empêcher la propagation du COVID-19, les échanges des produits agricoles locaux avec les autres pays de la sous-région se poursuivent normalement. L’état d’approvisionnement des marchés est globalement moyen. Ainsi, les offres céréalières sur les marchés arrivent à satisfaire les besoins de consommation à travers le pays.

Download communique_du_05_au_11_aout_2021.pdf
PDF - 350.27 KB