Mali

Mali

AVSF/DRPIA : Rapport d'évaluation des pâturages en Zone Pastorale dans la Région de Taoudenit du 06 au 10 octobre 2021

Post date Sunday, 31 October, 2021 - 15:08
Month(s) covered 2021-10
Document Type Newsletter/Bulletin
Sources Other

Un suivi de l’état du pâturage en octobre sur la Région de Taoudénit permet de connaitre le disponible
fourrager jusqu’à la prochaine saison des pluies (juillet) et anticiper les risques liés à la soudure pastorale. Les principaux constats relevés par la mission sont les suivants :
• Une crise pastorale dans la région de Taoudénit à partir de février 2022 dans les sites enquêtés (informations à recroiser avec la carte de production de biomasse 2021).
• Les pâturages herbacés sont passables (30% des sites et qui seront épuisés d’ici un à deux mois) et mauvais (déjà épuisés) dans 70% des sites. Des transhumances ont commencé alors qu’en temps normal elles ne commencent qu’en mars-Avril.
• Un coût du sac de l’aliment bétail supérieur de 25 à 50 % par rapport à la même période l’année dernière
• En conséquence, il est envisagé une soudure pastorale précoce et intense avec une perte de valeur du cheptel, un risque élevé de perte d’animaux, une réduction de la production laitière précoce, un taux de naissance très faible pour la saison des pluies prochaines
• Une résidence d’animaux plus importantes en nombre et en durée sur la frange fluviale et les lacs qu’habituellement avec un risque d’insuffisance des fourrages sur ces zones et les conflits avec les résidents habituels

• Pour les éleveurs disposant de moins de 25 têtes (seuil estimé pour un pasteur vivant essentiellement de son troupeau pour couvrir ses besoins) cela se traduira par des risques élevés d’insécurité alimentaire et de malnutrition, une perte de production et de cheptel ayant un effet à court et à moyen terme
Il s’agira pour réduire les risques de la soudure pastorale à venir de :
• Réaliser des sensibilisations sur le déstockage précoce et le stockage de céréales
• Renforcer les infrastructures en eau sur les zones de repli pour réduire les risques de conflits
• Réaliser d’ici Février une campagne de vaccination et de déparasitage
• D’établir un plan de réponse (notamment en aliment bétail pour les troupeaux de moins de 25
têtes) et mobiliser des financements afin de pouvoir réaliser un début de réponse en Mars
• Envisager des actions de reconstitution de cheptel pour les petits éleveurs afin d’assurer un relèvement précoce et éviter d’entrer dans un cycle de paupérisation du fait de la faible valeur marchande des animaux et un risque élevé de malnutrition (baisse précoce de la production laitière) entrainent des dépenses supplémentaires.

Download situation_pastorale_oct2021_drpia_taoudenit84.pdf
PDF - 3 MB